14 juillet 2010

Sac à dos, sac à dos … Pérégrination d’une PaulinoBenin

Ca fait maintenant quelques temps que j’ai terminé ma deuxième mission à caractère solidaire au Benin sous le joug de Double Sens et surtout les supers coordinateurs locaux (qui sont la réelle plus value de cette organisation, par leurs connaissances pratiques et théoriques et leur implication auprès des voyageurs) . Comme la première fois, il y a eu des au revoir, des départs, des séparations, de l’émotion, et des fêtes, beaucoup de fêtes, de tres belles fêtes…. Des angoisses et puis l’aventure, sac au dos, taxi brousse, Zem, pannes,…de rencontre en rencontre, de village en village, de retard en retard sur mon programme initialement prévu…
taxi brousse mon ami, considère moi comme mewi et prends des cours de mécanique je t’en pris ! J

Alors, je n’ai pas beaucoup l’occasion de me rendre au cyber , donc je profites de mon passage en ville pour mettre à jour mon petit blog (il est temps nan?) !

Ces dernieres semaines en vrac :

L’appui à la mise en place et l’ouverture d’une bibliothèque à Abomey, de la poussière, des piles de livres, du classement, des PC, de la musique, des jeux débile pour se détendre (ca a du bon la civilisation)…

L’anniversaire d’un ami belge, de la bierre(il est belge !), des jeux à boire, des tours de table présentation, de la danse à la béninoise, du coupé décalé, du tango, du « si tu tapes dans mon dos moi je tape dans ton ventre »…et du zouc… bien sur !

Des petits déjeuners au marché : omelettes aux piments dans du pain, lait concentré sucré dans de l’eau…

Un contrôle de police, un refus de corruption, on veut rester dans le process normal de payemlent d'amende, les gendarmes ne sont pas contents...alors: une immobilisation pendant une demie journée, un commissariat, des discussions à n'en plus finir (pourquoi payer 25 000f alors que si on donne 10000 dans leur poche ils nous laissent partir?)....on luttte on lutte, et puis au garage pour obtenir les papier (dont on a évité de justesse la confiscation) il y a finalement de la corruption…ca n'en finit pas,c'est la folie du Bénin ! C'est un vrai mal qui ronge et que le vaudou n'arrive pas à enrayer

Du retard pour la mission, des enfants du Bethesda qui sont rétablis qui rentrent chez eux…c’est bien pour eux bien sur, mais c’est triste de ne plus les voir ! on ne leur a même pas dit au revoir... (tata Marie, spéciale cacedédi!)

Une soirée barbecue…Miam

Des nouveaux voyageurs, la flemme d’accueillir, on se prépare à partir…s’adapter encore aux nouveaux yovos…c’est chiant la !

Une fête organisée par nos soins de voyageurs avec les enfants et les mamans du Bethesda, des déguisements qui font peur (on s’est peint le visage et le corps en noir pour faire mewi, mais, si les mamans ont ri et m’ont appelé tata mewi, les enfants ont pleuré de ne pas nous reconnaître et de nous demander de nous laver parce que « yovo c’est plus beau ») des discours, des chansons, de la musique, des jembés, des tam tams, des maracas réelles ou fabriquées dans nos ateliers créatifs, des chants des jeunes filles aux voies folles, des danses, des culs qui bougent… Des rires, des larmes, des clopes, des demandes de cadeau, des invitations à rester à dormir dans les dortoirs avec eux, des propositions pour partir en yovotomé avec des enfants, des acclamations « tata paulette, oué, tata paulette, oué ! », des échanges de coordonnées, des prières, des bénédictions, des amen alléluia pour assurer la suite des voyages à pied ou en avion…

Encore une fête mais organisée par les autres, pour mon anniversaire et la fin du séjour à Lokossa… Chose folle, un gâteau un vrai, je ne savais même pas qu’il était possible d’en faire ici ! Des cadeaux, plein de cadeaux, trop gatée, du vin de palme, trop bon ! (bien meilleur sucré et moins fort que son bébé le Sodabi !), 30 personnes réunies, et 7 yovos uniquement…Ca c’est de l’intégration.Des gens qui viennent de partout au Bénin, ou va-t-on les faire dormir ?? De la danse encore et toujours, des bruits bizarres pour accompagner la danse, des coupures d’électricité, de la musique « à la mode » : Dibi Dobo, Magic Système, Demis Rousos ("quand je t'aime"), Khaled ( ? Aicha), Elysée (« devant moi personne, derrière moi personne, autour de moi personne il n’y a que toi Jésus » !),Tikken Jah, JJG. !!! Johnny Clegg....Et Céline indétrônable évidemment !...des nuits de 2 à 3 heures, et puis, des remerciements, des au revoir, des « passe nous voir pendant ton dernier mois », des accompagnements à l’aéroport pour tata qui s'en va, avec le stress de l’heure et puis pouf pouf la voiture qui s’embourbe au milieu d’une marre en plein centre de Cotonou… Ouf le mode 4x4 trafiqué de la voiture s’enclenche sans que nous n’ayons eu à pousser ! Sauvés.

Depart pour l’aventure solo

Des moustiques, plus de moustiquaire, du manger et du boire local, je connais déjà tout ou presque, mais la je mange chez les gens c’est moins aseptisé que les lieux qui sont « yovoisés » et chers où nous avions l’habitude de nous sustenter…du coup, des nausées et autres maux de ventre…normal, je dirais même il était temps!

De la bierre diverse du Bénin ou du Togo, du mills, du jus de baobab, du chaqpalo, de la bouillie, de l’akassa, des fruits étranges…du piment, pour fille et pour garçon.

De la lessive…beaucoup de lessive…c’est long la lessive.

Des journées entières de pluie qui bloque tout !

Des cérémonies vaudoo, des revenants, des danses, des mimes d’actes sexuels qui mettent parfois mal à l’aise, des chapeaux, des costumes, des instruments de musiques, des challenges entre communes de danse vaudoo, des gens qui protègent les yovos des esprits vengeurs, des gens qui courent parce qu'ils ont peur…. fous

Des nouveaux lieux, villes, villages, nouveaux gens, des yovos: des jeunes d’école de commerce, on fait des soirées à l’ancienne, des cuites, des souvenirs, drôle… je suis grande maintenant. De nouvelles cultures, du Bénin, ou d’Iran… Je rencontre bien plus de gens (a prononcer à la béninoise avec le "s" a la fin !)ici que je n'en rencontrerai jamais à Paris !Des chefs de village (CV) fous, des maires hyper actifs, ou hyper lents, des matchs de foot, du sodabi (c’est vraiment pas bon, mais avec la tisane ca guérit tout du palu à la chute de cheveux en passant par les maux de ventre ou de tête).

Deux diners enchainés parce qu'invité chez 2 maires succéssivement puis un CV....

Saclage d’un champ sous le soleil exténuant… avec des enfants…ils sont bien plus rapides et efficaces que moi, et sont très étonnés de voir un blanc travailler avec eux, ca les fait rire !

Un moteur de voiture qui prend feu, on sort, on laisse gérer le chauffeur pendant une heure, et puis, sans soucis, on remonte, sans peur et sans reproche !

De la lessive….en moto on se salit vraiment trop vite !!!...trop de poussière rouge partout, mes ongles de pied ne s’en remettent pas !

Une école, un collège, des enfants qui ne comprennent parfois même pas le français, des profs blazés, qui font des fautes d’orthographes plus qu’il n’en faudrait… un système éducatif à repenser entièrement, des cours de math à donner – je kiff - , des évaluations d’EPS, de l’animation, des chansons, des discussions, des directeurs d’école trop cons, des programmes non adaptés validés par le gouvernement français…la blague !, de l’énervement… encore des enfants, et des enfants, alors rapidement de l’affection, mais ca suffit, faut pas rester, ca devient trop dur de partir tout le temps…aaarg

Des toilettes à l’africaine, bon maintenant je maitrise la technique.

Des classements de livres scolaires à disribuer en récompense aux enfants qui réussissent.(je gère grave le classement maintenant). Ca peut paraitre étrange comme procédé, en même temps, l'intégralité des personnes qui ont donné nous ont imposé la condition de donner directement de la main à la main aux enfants pour qu'ils l'emmenent chez eux...parce que les profs/directeurs risqueraient de détourner l'ensemble des livres et cahier pour les revendre...il est dur d'être honnete et respectueux lorsque l'on est touours en recherche d'argent. Bon, et comme on n'a pas assez pour donner à l'intégralité des enfants, on procède le plus justement possible par ordre décroissant.

Des américains, Peace Corps qui viennent vivre ici 2 ans ! trop sympa, des VTT dans la boue, des visites, des réflexions sur les relations homme/femme ici…on a toujours pas compris ! J

Un centre de santé bien plus clean que ceux visités jusqu’à aujourd’hui…avec des notions d’hygiène et d’intimité !!!ouaaaaaaaaah !

une maladie folle : l’ulcère de Burulli…aaaarg

La rencontre du roi d’Abomey, déchaussé, sans coiffe, sous la pluie dasn la boue et les flaques, on se prosterne, la tete la premiere dans le sable, on respecte le protocole sous peine de sanctions vaudoo… (des serpents aggressifs, des maux de ventre horribles, des douleurs de feu qui terrassent sur place…). On s'asseoit sur des nattes, les femmes à droite les hommes à gauche et on pose des questions respectueusementà sa majesté :)

Des embrouilles de familles royales (encore aujourd’hui alors que nous sommes officiellement en démocratie !lololololo), des béninois passionnés, des histoires folles, à dormir debout...trop de mythes.

DE la moto encore, dans la ville cette fois, je faisais moins la maline ! J'aime mieux quand il n'y a personne sur la voie.

C’est le 14 juillet, et Boni Yayi le président du Bénin est venu fêter ca avec Niko S. sur les champs Elysées. Célébration du défilé militaire qu’il aurait, comme l’ensemble des anciennes colonies fr, partiellement financé dans le cadre des relations France Afrique…normal ? Ces relations étranges suscitent un véritable débat, et en général, en France on s'en fout (moi la premiere avant d'être ici sur place et d'en voir les conséquences !)...mais il serait bon de comprendre réellement les implications que nous avons encore dans les anciennes colonies et les liens existants avec la pauvreté et les systeme de corruption....

Bonne fête à tous les français.

Posté par PaulinoBenin à 18:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Sac à dos, sac à dos … Pérégrination d’une PaulinoBenin

  • Photos superbes

    Merci encore Pauline. Il n'y a pas une photo qui ne soit belle.
    Bisous tendres.
    Fleur
    P.S: Demain je rejoins Maman à Paris pour que nous partions ensemble avec Joseph via la nouvelle maison des Julien, vers la Normandie.

    Posté par Fleur, 14 juillet 2010 à 20:56 | | Répondre
  • photos superbes

    Mon Nanou d'amour,
    D'abord merci pour les superbes photos et pour nous donner toutes ces nouvelles qui nous font un peu vivre avec toi! On se sent à la fois très loin et tout de même proches...
    Pour la moto, tu sais je ne suis pas très d'accord et pas non plus d'accord pour la nourriture qui te détruit; mais c'est toi qui sait gérer sans oublier la sécurité!
    J'ai vu le président du Bénin à côté de Nicolas; il avait l'air ravi surtout à cause du défilé franco africain qui était superbe , oil faut avouer!
    Le feu d'artifice , le soir , entre 2 orages, était aussi splendide! Parfois, c'était une couronne qui éclatait en pluie d'or; vraiment éblouissant!
    Ce soir, Fleur nous rejoint et nous partons demain pour Braffais en passant par Meaule pour emmener 1 ou 2 petits avec nous avant que le reste de la troupe ne nous rejoigne le soir même. Aurélie va aussi peut-être arriver samedi! Quelle joie pour moi en particulier! Et quelle joie d'avoir quelques jours avec toi à ton retour pour l'aventure du camping avec J et son fils. Ce sera moins exotique que ce que tu vis au Bénin mais cela fera une bonne transition, me semble-t-il.
    J a reçu un petit mail de toi et il était bien content mais pense que c'est moi qui t'ai piloté pour cela! Terrible, le bonhomme, si peu habitué à la gentillesse gratuite!
    Ma poussinette d'amour je t'adore et je suis si heureuse à l'idée de te retrouver! Merci encore pour ce merveilleux partage!
    Je te serre dans mes bras et te fais plein de doux baisers
    Ta maman

    Posté par maman, 15 juillet 2010 à 16:15 | | Répondre
  • Plus de nouvelles??

    Salut Pauline,
    T'es où ma soeur?
    Comment vas-tu?
    Fleur

    Posté par Fleur, 29 juillet 2010 à 14:52 | | Répondre
Nouveau commentaire