22 juin 2010

Lokossa : le BETHESDA

J’ai terminé ma première semaine complète de mission. Contrairement à la précédente, celle-ci est bien plus orientée alphabétisation. Il y a des vrais cours à distribuer pendant 2 heures de 16 à 18 avec un suivi à donner,  des objectifs à atteindre, une variation des activités pour ne pas lasser les enfants,  une adaptation au rythme local…il faut faire preuve de patience et d’imagination.

Je suis également dans une localité bien moins touristique qu’Ouidah (ma ville d’avant située sur la cote alors qu’ici à Lokossa je suis dasn les terres proche de la frontière avec le Togo), il y a donc moins d’activités à effectuer pendant les temps libres que nous consacrons donc à la préparation des cours, des jeux ludiques, ou la finalisation des divers ateliers que nous réalisons.

Le matin, comme je l’ai expliqué, nous passons dans les dortoirs, nous sommes 2 équipes de 2, une équipe gère la bibliothèque et les prêts de livres à rendre au bout de 48h et l’autre (la mienne) réalisons des petits bricolages (création de grenouilles  en carton qui bougent les pattes, maracas avec des rouleaux de papier toilette… en plus de cela, les deux équipes proposent des jeux, puzzle, cartes et autres peluches pour se distraire et jouer ensemble.

L’aprem je m’occupe donc du groupe 4 l’équivalent de la « grande maternelle » (pas en âge mais en « niveau de scolarisation »). Objectifs : se présenter en français, compter jusqu’à 30 ou plus, écrire les chiffres jusqu’à 10, écrire son prénom, connaître les lettres de l’alphabet (ou au moins les voyelles), maîtriser les couleurs, les jours de la semaine, se repérer dans l’espace (devant derrière, droite gauche, en haut en bas), colorier, chanter et autres activités de création manuelle.

On a 15 enfants en moyenne dans le groupe, moi je m’occupe des 6 plus faibles, ils sont moins nombreux donc plus faciles à gérer mais ils manquent de concentration ou ont des handicaps qui ralentissent leur apprentissage et sont frustrés de ne pouvoir avancer au même rythme que leurs camarades.

C’est étonnant de voir ces enfants de 8 ans en moyenne (les âges vont de 5 à 14 ans ) apprendre ce qui pour nos petits européens est acquis depuis bien longtemps, parfois s’en même qu’ils ne s’en rendent compte… Ici tout est tres lent : lorsque les plus petits apprennent une couleur, ils ne font que cela pendant des jours en montrant 10000 exemples pour intégrer la couleur, puis on passe à la suivante… les miens ils ont des jours ou ils maîtrisent parfaitement les couleurs, et puis le lendemain, la même chemise jaune que Francis porte tous les jours devient , d’apres lui, rouge ou bleue, parce qu’il a oublié, perdu ses repères, ne s’est pas concentré, pareil pour Rok, dont le prénom comporte 3 lettres qu’ il maîtrise parfaitement, jusqu’à sortir un « I » ou un « S »…va savoir…C’est vraiment étrange, parfois frustrant aussi, mais c’est pas grave, on est la pour ca, et puis on voit quand même une évolution se faire, et s’est plaisant.

A coté  il y a toute la demande de contact, de reconnaissance, d’affection et de jeux des enfants et ca c’est que du bonheur… En fin de cours : les activités, ma partie préférée, mais c’est crevant aussi, « tata Paulette » par ci « tata Paulette » par la, ca ne s’arrête pas, et je saute à droite et je saute à gauche, et je t’aide à faire une souris en pate à modeler, et un lapin…et quoi ? toi tu veut un éléphant ??? et on chante à tue tête des chansons à gestes pour animer encore plus « On pagaie, on pagaie » « pour avoir les bras musclés, les bras musclés, il faut boire du lait de coco » »J’ai un gros nez rouuuuuge »….aie aie aie, plus de voix le soir en rentrant, mais un don de chacun d’entre nous, un partage, tous les enfants autours se rajoutent, les plus petits, les plus grands, ca devient un vraie cacophonie, les grandes sœurs sont venus avec leur frateries de tous ages, les bébés pleurent, on se retrouve à faire toute l’animation en donnant un biberon… Faut être multitâches au Benin !

Et puis le cours est fini, et les enfants veulent pas qu’on parte, eux pour la plupart sont bloqués par des plâtres ou appareillages avec lesquels il est difficile de marcher, donc on les porte jusqu’aux dortoirs, à la pièce TV, sur des chaises…n’importe, et on reste encore, on joue, ils nous accrochent, c’est trop des chouchoux. Ils nous apprennent plein de trucs aussi, parce que s’ils ne savent pas qu’après janvier y’a février, ils savent parfaitement comment marche une chaise roulante, comment on accroche les attèles, comment nourrir untel qui pourtant est bien handicapé dans une posture acrobatique dans son lit, comment fabriquer le jouet de l’atelier pour sa petite sœur qui est trop petite pour comprendre comment on fait, comment s’entre aider et s’apporter tout bêtement…

Bref c’est complètement différent, je suis à fond dans la mission, mais c’est génial et j’adore, le contact avec ces enfants est top, avec les mères aussi…. La mission est  prenante mais utile (enfin, j’espere J), l’encadrement et le suivi super… Que de moments forts et d’apprentissages pour moi aussi.

Je suis repassée ce week end à Ouidah, j’ai revu les enfants de la pouponnière, c’était vraiment la fête, on était trop heureux de se retrouver, ils se souvenaient mieux de mon prénom maintenant que lorsque j’étais avec eux…Et ils m’ont tous demandé ou était Odette, ma collègue de l’époque, trop déçus d’apprendre qu’elle était repartie en Yovotomé, ca m’a fait vraiment plaisir de les voir, c’est un peu nostalgique aussi, mais c’est magique surtout. J’en connais plein de petits louloups plein de joie, d’idées de fierté et d’affection, j’aimerais tellement leur dire que je reviendrai régulièrement les voir, prendre des nouvelles… C’est la ou on prend conscience que

la France

, c’est loin.

Sur ce, amis français, je vous embrasse, et j’embrasse tout particulièrement les louloups qui me manquent et qui seraient trop contents d’etre la à échanger avec ces petits…

Les SaintGi, vous seriez impressionnants par vos gémellités qui sont déifiés ici

Mayou et Louise par votre teint de porcelaine et vos cheveux d’or

Salomée par ton élocution et ta douceur d’ une petite maman

Joseph par les cloweneries sur lesquelles tout le monde s’esclafferai

Lucien et Ludi par votre capacité à grimper aux arbres et être de véritables acrobates

Je pense à vous fort fort….et à tous ces derniers nés  de mes coupines que je ne connais pas encore assez…

Des bisous.

Posté par PaulinoBenin à 16:24 - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Lokossa : le BETHESDA

  • quelle joie!

    Quelle joie d'avoir de nouvelles nouvelles de toi, mon Paulinou d'amour et quel joie de savoir que tout se poursuit bien pour toi! Quelle riche expérience et comme tu as du talent pour en profiter et tout mettre en valeur!Bravo, ma chérie!
    Tu me manques beaucoup mais je suis si heureuse pour toi!
    Ici, ça va , le soleil est revenu! Nous ruminons la honte de l'équipe de France en foot et sommes heureux d'avoir perdu : ce n'est que justice!
    Mamie est stable.
    Rien de nouveau pour le boulot de Joseph.
    Ce soir Julien est avec nous mais il est un peu malade. Leur déménagement est proche.
    Je t'embrasse de tout mon coeur et te serre très fort dans mes bras!
    Ta maman
    PS : aucune nouvelle de GDF!

    Posté par maman, 22 juin 2010 à 20:49 | | Répondre
  • Cro Balèze

    Couzi, depuis le temps que je veux t'envoyer un message, cette fois , je prend 5 minutes! Je suis tes aventures au fur et à mesure, comme nous tous qui tenons à toi.... C'est fou, à chaque fois, quelques soient les états d'âme, tes si beaux écrits font du bien, et aspirer à quelque chose de plus juste, de meilleur, et surtout qui ai un vrai sens! Merci de nous faire partager toute cette richesse, toute ces choses que tu vis et vois à fond!
    Tu nous manque mais ne dois pas être pressée de revenir, et je te comprend tant!!

    Bisette de moi (et de Cindy que j'ai recroisée et esquivée Soigenusement), et tout de même hâte de te revoir pour te raconter la suite des évènements qui ont beaucoup changé depuis ton départ ....

    Couz

    Posté par Letlet Couz, 24 juin 2010 à 11:08 | | Répondre
  • Juste un bisou

    Je pense à toi et lis attentivement tes messages.
    Bisous;
    Fleur

    Posté par Fleur, 25 juin 2010 à 16:34 | | Répondre
  • plaisir partagé !

    Bonjour Pauline !
    ce q tu vis semble effrayant et magnifique à la fois riche et très pauvre... mais tu a l'air rayonnante. Tu grandis à 1000km/h, gardes les yeux ouverts et profites !
    C'est un bonheur de te lire, de mettre des images sur ce q tu vis, découvrir ton quotidien incroyable. On recoit aussi bcp d'emotion, surtt qd tu évoques les petits q tu accompagnes. Qu'en est-il des amis sur place ?
    Mille sujets de discussions infinies germent à l'instant, mais j'attendrai ton retour, le mois prochain [date ?]. Et j'anticipe (si je n'arrive pas à te joindre demain) : b o n a n n i v e r s a i r e a u B é n i n !
    Bises & pensées --

    Posté par D a v, 28 juin 2010 à 16:53 | | Répondre
  • Tu dois avoir eu plein de cris d'enfants pour te le souhaiter sur place alors de France, gros cri virtuel : BON ANNIIVVEERRSSSSAAAIIIRREE!
    Plein de bisous!
    Elo

    Posté par Elodie, 29 juin 2010 à 19:11 | | Répondre
  • Ouloulou, je rentre bientot!

    Coucou les amis !!
    J'ai trop hate d'avoir de vos nouvelles, c'est frustrant d'écrire moi un blog alors que je ne sais rien sur vous, écrivez aussi ce que vous faites
    Je rentre au début du mois d'aout, ca avance vite vite.
    Je vous embrasse tous et merci pour les fétage d'anniversaire. !!!

    Posté par PaulinoBenin, 14 juillet 2010 à 17:26 | | Répondre
  • et aussi...

    des gros gros bisous a Cindy!!!!

    Posté par PaulinoBeni, 14 juillet 2010 à 17:31 | | Répondre
Nouveau commentaire