14 juin 2010

nouvelle vie, nouvelle mission

Ca y est, on est lundi c'est officiellement ma nouvelle mission qui commence....

La semaine derniere j'ai suivi les belges (ou les cacahuetes, comme on veut) dans leurs missions aupres des plus petits (groupe 5), j'ai vul'organisation de la mission, de la maison, de la ville, j'ai pris mes marques, j'ai fait quelques courses et commencé quelques visites dans la région de Lokossa (plus dans les terres du Bénin).

Alosrs, globalement la mission: Au Bethesda, un cetre de rééducation fonctionnelle pour les problèmes moteur sans passer par la chirurgie - qui n'est pas suffisemment sure ici - et donc avec des platres, puis des appareillages importants et lourds sur les jambes des petits enfants (ou grands) et de la rééducation bien douloureuse pour réapprendre la bonne utilisation des membre immobilisés entre 6 mois et 2 ans.

Concretement, le matin on est à 2 (je suis avec Monsieur Cacahuete ) pendant 30 minutes dans 4 dortoirs de 8 lits, dans chaque lit (ou presque) il y a un enfant en cours de traitement, mais aussi sa mère la plupart du temps et souvent un frere ou une soeur qui ne peut pas être gardé dans le village en l'absence de sa mere. Ca fait du monde ! Le dortoir n'est que partiellement rempli parce que chacun passe un moment dans la salle de rééducation, donc nous nous occupons uniquement de ceux qui sont présents (les 2 autres voyageuses s'occupent des 4 autres dortoirs, et tous les matins on inverse / et il  y  a 2 autres yovos envoyés par l'évecué en salle de rééduc). Quand on arrive on a des sacs de peluche, de jouets, de cartes/memory/dominos et de puzzle et chaque enfant nous demande ce qu'il souhaite ce matin -qu'il ne pourra que garder les 30 min ou nous sommes présents- on tente de passer un temps plus particulier avec un deux ou trois d'entre eux, organiser un jeux avec une petite organisation, mais gérable en 1/2 h... et on change a chaque fois ceux avec qui on a un temps approfondi...

En tout il doit y avoir 100 enfants, j'avoue ne pas encore avoir réussit à repérer les prénoms de chacun, mais eux si: ils m'appellent Tata Paulette ! (Je garde mon surnom choisi par l'ancien maire de Ouidah)

Evidemment, certains d'etre eux sont également touchés par d'autres maux que celui de la motricité... parfois physique (des déformations...), parfois psy...parfois je ne saurais meme pas dire quoi.  C'est dur de voir tout ca, certains semblent bloqués, limités par les problématiques de leurs corps de leur facilité/capacité de communication, mais tu sens / vois dans leurs yeux l'intelligence et l'envie de mieux faire toujours frustrée par les blocages de l'enveloppe qui leur sert de corps....(j'ai vu un jeune de 14 ans refaire 4 fois le meme puzzle qu'il connaissait par coeur devant moi, le terminer et immédiatement le détruire parce que chacun de ces mouvements lui demande une concentration énorme et qu'il se challenge lui meme à réussir ce puzzle le plus rapidement possible...il etait heureux que je prenne le temps de le regarder faire et d'etre a coté de lui et moi conne que je suis je ne savais plus comment réagir).C'est pas tres juste, alors on fait des calins, et surtout, on passe au dessus de cette premiere réaction idiote d'appitoiement ou de dégout/rejet face à la différence. C'est déja suffisemment dur pour eux, s'ils ne sont jamais méchants entre eux, c'est souvent dur pour les "bien portant" de gérer ceux qui ont plus de difficultés, donc ils sont parfois saoulés et en deviennent agressifs ou moqueurs...le monde de l'enfance est dur ici comme partout, il existe une solidarité dans l'adversité qui est exemplaire, mais dans le quotidien ca n'est pas aussi simple.

TOujours est il que - outre les enfants qui ne maitrisent pas leurs tete, leur bouche, leurs mouvements, qui sont souvent dans des chaises roulantes- ca fait vraiment bizarre de voir des enfants en déambulateur avec une jambe atrophiée, ou sans jambe dans une petite voiture avec un pédalier à main (construite par l'un des gestionnaire du centre), ou encore qui arrivent en cours en rampant ou a quatres pattes avec des tongs aux mains(ils ne peuvent plier les jambes). Ca surprend bien au début... que leur est il arrivé? je ne suis pas sure de vouloir savoir..est ce que c'est vraiment comme ca qu'ils pourront réapprendre? J'espere...

Dans le centre onleur prodigue des soins, et un lit par famille mais pas les repas, c'est a chacun de se débrouiller pour se nourir. Evidemment, tout le monde n'a pas la ressources pour, les femmes travaillent beaucoup dans le centre pour garder une certaine hygiène ou aider ceux qui n'ont pas de parents mais elle ne génerent pas de monnaies sonnante et trébuchante, il n'st donc pas rare que certains enfants ne mangent pas pendant une journée entière...On est encore une fois dans une véritable ambiance de survie, c'est étonnant d'être autant confrontés à ces difficultés, et a la fois tellement acceuillis... Les tatas/tonton que nous sommes sont ovationnés lorsque l'on arrive, les enfants attendent notre venue, nos jouets bien sur, nos activités, mais aussi le contact avec nous tout simplement... les mamans aussi, elles ont un grand respect pour nous et notre action, il faut dire que le coordinateur local prend beaucoup de temps pour expliquer le pourquoi de notre venue et la démarche qui y est liée. Tout le monde prend le temps de nous saluer meme en plein travail, toutes veulent nous apprendrent leurs moeurs, leurs langues, et veulent nous connaitre mieux, nous inviter chez eux, elles aussi se sentent valorsée lorsque l'on passe un moment en tete a tete avec elles, on est al pour les enfants:elles aussi, mais qui est la pour elles?...elle souhaitent meme parfois nous confier leurs enfants pour faciliter les rétablissement et leur éducation en France (ce qui ne remet pas du tout en cause l'amour qu'elle leur portent...elles ne seraient pas bloquées au centre sinon !) Bref on a toute notre place dans ce centre, elle y est meme souvent plus avantageuse que les leurs on est plus chouchoutés, comme souvent quand on est blanc en Afrique...

Plein d'amour de tout ce monde qui va meme jusqu'a des engueulades et des jalousies pour savoir laquelle de nous leur fera la classe l'apres midi !

Parce que l'autre partie de la mission c'est de donner des cours pendant l'aprem à un groupe qui nous a été désigné. Pour le groupe 5 que j'ai vu jusqu'ici c'est de l'animation, on joue, et on les stimule pour renforcer les reflexes, familiariser au français, faire connaitre les couleurs (on manque de test pour reconnaitre les daltoniens et ca me parrait indispensable d'apres ce que j'ai vu pour le moment), compter...etc... le but etant de les éveiller au mieux, quelque soit leur handicap.... Plus ils oublient leur situation, plus ils sourient et s'éclatent de rire et tapent des mains plus nous savons que notre objectif de la journée est atteind. Ils ont ,a tout age ,une force de vie impressionnante mais parfois la joie les quitte et ont voit des enfants/ado cesser de rire, de parler, trop pris par les soucis, la peine et la souffrance...rien n'est plus beau que de retrouver le petillant de leur visage qui décrit si bien le mode de vie à la Beninoise : L'Afrique est dure, c'est sur, mais mieux vaut rire et se réjouir de petits moments debonheur que de s'en lamenter...sinon on ne ferait plus que ca.

Cet aprem je vais donner mon premier cours au groupe 4 qui est polus orienté vers de l'alphabétisation, le français est globalement maitrisé, mais il n'y a pas de cadre, tout est appris oralement, donc on replace les mauvais aquis et on améliore les approximations...toujours sous le theme du jeu, y'a pas à dire, c'est ca qui passe le mieux. J'en saurai plus apres, j'expliquerai mieux la suite.

Voila, je donne le meilleur de moi meme, je reçois vraiment énormément... cet aprem apres les cours une maman va m'apprendre à faire du gombo (sorte de pate visqueuse peu ragoutante qu'ils bouffent bcp ici). C'est trop bien ces echanges culturels.

Ce qui est drole c'est que j'en vient parfois à etre plus à l'aise avec les gens du centre qu'avec les yovos que je rencontre ici, tout est plus simple avec les béninois (encore plus les femmes et les enfants, parce que les hommes il faut d'abord passer outre la phase drague), ce qui est dit n'est jamais méchant, tout est détournable a la rigolade, personne ne se vexe (heureusement parce qu'il y a souvent des malentendus: problemes de langages)... Les yovos sont plus complexes.... faut souvent marcher sur des oeufs, faire tres attention à ce qu'on dit/ qu'on fait... le contact sincere est souvent plus lent et laborieux (mais tout le monde est sympa quand meme, c'est juste moins chaleureux).

On devrait parfois prendre exemple sur cette vision simple de la vie qui existe ici (la plupart du temps), parce qu'on est bien prise de tete en occident quand meme.

Aujourd'hui, gros jour pour la coupe du monde - ya même un écran géant dans la ville et une TV au Centre!! Le foot est tres présent (meme si l'équipe beninoise n'est pas qualifiée) -:

Allez le Cameroun ! Allez Etho ! Allez les lions indomptables :) :)

Posté par PaulinoBenin à 16:16 - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur nouvelle vie, nouvelle mission

  • enfants malades

    Merci à nouveau mon Nanou pour ces explications bien complètes de ce que tu vis maintenant! Tu sais comme je me sens proche de toi sur le sujet des petits malades en raison de tous ceux que je vois dans mon métier et en particulier les africains...Et puis le salon Autonomic... On ne s'y fait jamais et heureusement!
    Je vais demander à Corinne le test pour les daltoniens.

    Nous suivons attentivement la coupe du monde de foot et j'ai été très impressionnée par l'équipe du Ghana (et les allemands aussi bien sûr!)Joseph et moi hurlons à chaque but marqué... Cela fait du bien!

    Mamie n'est pas très en forme mais elle est bien prise en mains et Broca est adapté pour elle.
    Je suis allée chez elle pour ranger et vider le frigo; ce n'était pas facile mais sans tes grands parents cet appart ne veut plus rien dire!

    Pas de piste pour le boulot de Joseph! Nous paniquons un peu.

    Le déménagement de Marion s'est bien passé: tout va pour le mieux.

    Je t'aime fort, fort, ma chérie.

    As-tu une adresse pour t'envoyer une petite carte de la Tour Eiffel?

    Bisous d'amour de ta maman

    Posté par maman, 14 juin 2010 à 23:33 | | Répondre
  • coucou

    Ohhh et ben c magnifiq ma ptite PoPo, ça fait plaisir de voir q tt s pass bien pr toi...ta mission a l'air intéressante et très humaine! En mm tps c'est c q tu cherchais...lol
    Bon je retourne o boulot...

    Je t'embrasse fort et t dit à biento pr d nvles lectures!

    Posté par Jen, 15 juin 2010 à 13:06 | | Répondre
  • enfin je me manifeste

    et coucou Paulinou... j'ai dévoré ton blog pour la première fois il y a environ trois semaines et aujourd'hui à nouveau avec tes nouvelles aventures. Merci pour ces nouvelles que tu donnes sur ce pays attachant, les personnes que tu rencontres et avec qui tu travailles, et surtout ces enfants que tu découvres et à qui tu apportes ta joie et ton enthousiasme (et qui savent si bien le rendre...) L'expérience en humanité est bien à double sens! Comme toi j'ai toujours trouvé que l'on reçoit beaucoup plus que ce que l'on donne! et c'est une expérience inoubliable qui nous marque pour la vie. C'est très chouette de voir à quel point tu en profites. Je continuerai à lire avec intérêt tes aventures et je me réjouis par avance de pouvoir t'entendre en parler de vive voix. En tout cas tu as un sacré don pour la plume et tu sais garder tes lecteurs en haleine...
    Plein de bisous et d'émotions partagées à ma nièce baroudeuse .... tata claire

    Posté par tata claire, 16 juin 2010 à 15:15 | | Répondre
  • salut tata paulette!!
    suis d accord avec tata claire tu as un vrai don pour la plume, j'en ai la chair de poule à chaque fois que je te lis! de notre cote c est bientot la fin du tete a tete avec lina je reprend le boulot dans plus tres longtemp maintenant... buhu! la petite lina pousse a vue d oeil, elle tient presque sa tete et commence a attraper des choses... pour les mettre a la bouche, ca promet!! je te souhaite plein de courage pour cette nouvelle mission qui promet plein de moments enrichissant!
    bisouilles de lina & mag

    Posté par mommy maggy, 17 juin 2010 à 11:27 | | Répondre
  • Gandhi

    Bonjour Pauline,

    Encore merci Pauline pour tu ce que tu nous donnes.

    Je découvre actuellement « un chef d’œuvre du 7e art » : Gandhi de Richard Attenborough, film de 1982, récompensé par 8 oscars. C’est un travail de longue haleine puisque le réalisateur, Richard Attenborough, a sué pendant 20 ans avant de pouvoir le réaliser. Et je trouve que ce film n’a pas pris une ride.
    Gandhi, pour moi, avant d’être l’apôtre de la non violence, est celui de la vérité et de la justice. Son moyen d’action est la non violence, mais son but semble être la vérité et la justice pour préserver la dignité de l’humain. J’ai soif de cette vérité et de cette justice. J’ai hâte de rencontrer de tels apôtres dans ma vie quotidienne.

    Pauline, à ta mesure, par tes actions et tes écrits via ce blog, tu participes à la construction d’un monde meilleur. Merci.

    Gros bisou
    sister

    Posté par sister, 17 juin 2010 à 16:14 | | Répondre
  • Polette !!!
    Merci de me faire découvrir cette nouvelle mission à travers ton blog...Encore une belle aventure !!!
    J'ai eu l'immense chance de partager la première avec toi et "je ferais n'importe quoi, pour une nouvelle mission avec toi..." ;o)
    Elle a l'air bien différente et sûrement plus difficile que celle que nous avons vécu à Ouidah mais je suis certaine que tu te donnes à fond pour apporter un petit peu de bonheur à ces loulous qui en ont grand besoin... Je t'ai vu à l'oeuvre, j'ai entendu les rires de ses enfants quand tu faisais la folle avec eux, j'ai vu leurs sourires quand tu chantais et dansais, et je sais que quoi que tu fasses, ils se souviendront de toi...!!
    J'espère que la vie à la villa se passe bien. En tout cas, "Tata Popo", RESTE COMME TU ES car tu es une fille extraordinaire... et les Yovos qui ne s'en rendent pas compte ne méritent tout simplement pas de croiser ton chemin... car sous cette "coupe de cheveux afro de malade" (surtout le matin au réveil, faut bien l'avouer !!! lol), il y a une fille au grand coeur.
    J'ai passé 5 semaines géniales avec toi et aujourd'hui, la vie içi me paraît bien monotone... Les "Yovos, Yovos, bonsoir, çà va bien, merci" me manquent énormément (sans parler des "çà va aller, mange des bananes..." Lol).
    Je pense fort à toi et te fais de gros gros bisous ma Polette !!! I miss you, Girl...;-(
    Odette
    PS: "ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne..."......."devant moi personne, derrière moi personne...".........

    Posté par Odette, 17 juin 2010 à 20:38 | | Répondre
  • Loco ça?

    je vois que tu poursuis ton adaptation chez les locaux (handicapés, certes, mais pas si "locos" que ça, puisque ce que tu as l'air d'apprendre là est essentiel pour tout être humain, mais qui s'en donne les moyens comme toi?)

    Tout ce que tu décris de la situation Béninoise dans laquelle tu es plongée est si touchante. Voir que cela n'entame pas ta motivation et ta bonne humeur est formidable....
    J'ai tenté de t'avoir au tel, en vain.... aurais tu reçu mon SMS?

    Mille bises et à te lire encore pour partager u peu de ces belles aventures! Je suis certaine que tu le regrette pas ce choix....
    @

    Posté par indianeries, 21 juin 2010 à 20:31 | | Répondre
  • « Ils ont, à tout âge, une force de vie impressionnante mais parfois la joie les quitte et ont voit des enfants/ado cesser de rire, de parler, trop pris par les soucis, la peine et la souffrance...rien n'est plus beau que de retrouver le pétillant de leur visage qui décrit si bien le mode de vie à la Béninoise : l'Afrique est dure, c'est sûr, mais mieux vaut rire et se réjouir de petits moments de bonheur que de s'en lamenter...sinon on ne ferait plus que ça. »

    Cette phrase me touche beaucoup.

    Bises,

    Posté par pou, 22 juin 2010 à 11:10 | | Répondre
  • MERCI a tous !

    Merci ma tante et ma pour les retours, je suis heureuse que mes écrits vous fassent ressentir ma joie et mon attachement au pays, aux gens, au soleil et à la pluie!...si en plus je participe à une mission de pacification à ma manière, c'est encore mieux...
    Merci Aline pour tes jeux de mots toujours plus recherchés....! Non je n'ai pas reçu tes sms (enfin,pas recemment) et j'ai tenté de t'appeler également en vain.
    Odeeeeeeetteeeeeeeee...tu me manques trop, reviennnnns!!!!Je t'adore trop....et toi meme tu dois comprendre encore mieux ce que j'écris!!!! "Ils ont partagé le monde...plus rien ne m'étonne"!
    Ma maman , je pense fort a toi, a tes soucis du quotidien, a ce que tu vis, j'espere que mon voyage te permet de voir que tout est faisable, que l'aventure se vie partout et a tout age ... Je n'ai aps d'adresse, mais mon coeur est plein de ton amour de maman !
    Maaaaaaaag, ma topine, merci pour tes messages (et ceux de ta fille!hihi) courage la reprise du boulot, et le premier éloignement de ton petit bout de toi...mais ca va te faire du bien de retrouver un rythme "adulte" !...Prends juste ton temps, ne retombe pas trop vite dans la marmitte !!!! Je te fais plein de bisous;...Je pense fort fort à toi! Je t'embrasse!!!
    DEs bisous à vous tous qui me suivez!

    Posté par PaulinoBenin, 22 juin 2010 à 16:39 | | Répondre
Nouveau commentaire